La digitalisation des points de vente provoque une mutation de l’affichage qui y est proposé. L’heure n’est en effet plus à la communication à sens unique, de la marque vers le client, mais au dialogue (virtuel) entre les deux protagonistes. Mieux encore, l’interactivité est aujourd’hui au coeur de la stratégie de toute marque qui se respecte puisqu’elle contribue à rendre l’expérience en magasin originale et distrayante. En somme, les écrans en point de vente sont devenus un levier indispensable à exploiter en fonction des innovations et de la créativité des retailers.

Arrivées en grande pompe dans les années 2000, les bornes interactives sont le symbole de cette tendance. McDonald’s est parvenu à démocratiser son utilisation en France et il est aujourd’hui presque impossible de trouver un restaurant non-équipé dans l’hexagone. Il faut dire que la restauration et en particulier le fast-food est propice à l’implantation de telles technologies; le gain de temps est en effet non négligeable, grâce aux commandes intuitives et très simples de ces nouveaux périphériques. Si les restaurants se sont emparés très vite du phénomène, le retail n’allait certainement pas rester sur la touche.

Sephora a par exemple bien réussi à intégrer ce dispositif dans son magasin Sephora Flash à Paris. La solution a permis à l’enseigne de réduire sa superficie d’exploitation, 130 m² contre 400m² en moyenne, en exposant des produits phares et en proposant ceux qui ne sont pas en stock à la commande, directement depuis les bornes. Ces systèmes ont donc permis d’initier une petite révolution qui ne s’est pas arrêtée en si bon chemin…

Toujours dans le retail, la start-up Sweet Fit compte bien faire disparaître les miroirs de nos cabines d’essayages. Elle a mis au point une cabine munie d’un écran et d’une caméra qui simule votre silhouette vêtue des habits de votre choix. Les joies de la réalité augmentée qui devrait envahir nos commerces dans les prochaines années ! Encore en phase de test, cette solution devrait à terme révolutionner le secteur de l’habillement.

 

Mais, revenons au concret! Si les écrans traditionnels à vocation publicitaire cherchent, pour leur part, de plus en plus à capter notre attention et susciter nos émotions, leur utilisation n’a pas évolué en profondeur. La vitrine, quant à elle, voit son rôle considérablement évoluer. Si les bornes interactives sont très utiles pour les clients et les commerçants pendant les heures d’ouverture, les vitrines deviennent assurément leurs alliés lorsque la boutique est fermée. Son rôle devient même double : divertir les clients et ainsi les inviter à entrer dans l’univers de la marque comme le fait Ralph Lauren avec sa vitrine holographique, ou bien donner des informations sur la boutique et permettre à un passant de commander n’importe quel produit à n’importe quelle heure. De la vente 24/24h, 7J7j, voilà ce que permettent aujourd’hui les écrans!

Une chose est certaine, le champs des possibles ne fait que s’ouvrir et l’expérience proposée par nos commerçants promet d’être de plus en plus aboutie avec le développement de technologies toujours plus innovantes !

Et si le sujet vous passionne, n’hésitez pas à lire les sources ci-dessous:

LSA Commerce Connecté

L’Usine Digitale

e-marketing

Chef d’Entreprise

Daily Geek Show

Officium

L’Yonne Républicaine